Vallée du Draa Publié juin 21, 2019

0

La vallée du Draa s’étend de Ouarzazate à Mhamid. La rivière serpente le long des rochers et trace une bande verte de 200 km à travers la campagne. À Mhamid, le Drâa meurt dans le désert.
Auparavant, cette rivière coulait jusqu’à l’océan Atlantique. La vallée elle-même est une succession de palmeraies, de champs et de vieux ksour construits en argile durcie. Cette vallée est aussi appelée « la vallée des kasbah ». De l’autre côté de la vallée, les lauriers roses, les palmiers et les acacias se mêlent à la couleur ocre de la terre. C’est un paysage magnifique qu’il est préférable de visiter à différentes heures de la journée, en particulier au lever et au coucher du soleil, lorsque les couleurs de la rivière et des montagnes environnantes sont à leur meilleur. Le long de la route, les enfants de la région vendent des dattes fraîches. Les femmes portent de la paille et du bois sur la tête ou le dos. Les nombreux ânes chargés de toutes sortes de marchandises marchent le long de la route. La vallée a une population mixte composée à l’origine de Juifs et de Haratin. Plus tard, des tribus arabes se sont installées ici. Les différentes traditions et de nombreux aspects témoignent encore de l’origine mixte de la population. Chaque groupe a réussi à préserver ses propres traditions. Il vaut la peine de visiter la Kasbah de Tamoungalt, à cinq kilomètres d’Agdz. Cette Kasbah est particulière en raison de la décoration et de la construction des bâtiments. Une autre belle vue sur un ksour se trouve juste avant Zagora où une place de stationnement est prévue.

Zagora, Vallée du Draa

THE VALLEY OF THE DRAAZagora est la capitale de la province de Zagora. Tous les services administratifs sont situés ici. Au pied du Jbel Zagora se trouvent les ruines d’un château almoravide. Depuis le Jbel Zagora, vous pourrez admirer un magnifique panorama sur la vallée du Drâa avec ses oasis de palmiers, le désert avec son rocher et la silhouette caractéristique de Jbel Sarghro. Un panneau indicateur dans le centre de la ville indique que Tombouctou sera dans 52 jours, au moins en chameau. Voici la porte d’entrée du désert où, dans quelques kilomètres, les dunes de sable commenceront et la rivière Drâa mourra. Sur le chemin, vous pouvez toujours rencontrer des caravanes de chameaux qui naviguent toujours dans les étoiles brillantes du désert. Même si vous ne vous mettez jamais à genoux dans le sable des dunes, votre premier coucher de soleil à Zagora prouve qu’il y a encore du mysticisme.

Laissez un commentaire